• Une toile de fond idéale pour les cornemuses et les tambours

Une toile de fond idéale pour les cornemuses et les tambours

The Projection Studio utilise des projecteurs haute luminosité Panasonic pour accompagner un spectacle militaire de renommée mondiale 

Perché sur un rocher d'origine volcanique, le château d'Édimbourg surplombe le paysage à des kilomètres à la ronde. 

Cette forteresse, située en haut du Royal Mile, accueille le Royal Edinburgh Military Tattoo, un festival de musiques militaires qui draine chaque année 220 000 spectateurs. Il est en outre retransmis à 100 millions de téléspectateurs à travers le monde.

Ce Tattoo, organisé chaque mois d'août depuis 1950, est l'un 12 festivals d'Édimbourg.

L'événement compte sur la participation des forces armées britanniques, ainsi que sur celle de toute une série de régiments et fanfares militaires venant de pays du Commonwealth et d'autres pays.

Depuis 2005, des projections d'images sur la façade du château ont été intégrées au spectacle. Le soir, le Tattoo associe cette forme de son et lumière aux musiques militaires traditionnelles, aux défilés et à des effets pyrotechniques.

À l'approche du festival de 2016, les organisateurs du Tattoo ont estimé que les systèmes de projection en place étaient dépassés et plus assez puissants. Ils ne faisaient plus le poids face au reste des effets lumineux et pyrotechniques, qui eux s'étaient améliorés au fil des années. En outre, compte tenu de la météo capricieuse dans la région, le château est souvent détrempé, rendant les conditions de projection encore plus difficiles.

The Projection Studio, qui crée le contenu projeté au Tattoo depuis 2005, a été consulté au moment de choisir un système de vidéoprojection haute luminosité adéquat. Ross Ashton, directeur créatif : « La principale raison pour laquelle une mise à niveau s'imposait était que la vidéoprojection fait partie d'un spectacle son et lumière bien plus vaste. »  

« Le régisseur lumières doit éclairer les centaines de participants présents sur l'esplanade pour que le public puisse les voir. Cette zone est donc très illuminée, et les vidéoprojections doivent pouvoir se détacher et rester impressionnantes malgré toute la lumière à l'avant-plan. »

À l'issue de plusieurs tests réalisés tard dans la nuit, les organisateurs ont décidé d'investir dans la technologie de vidéoprojection de Panasonic. En tout, 12 vidéoprojecteurs PT-DW17K2 à 3 puces DLP™ ont été choisis en raison de leur incroyable luminosité et de leur excellent niveau de reproduction des couleurs.

« Les vidéoprojecteurs ont énormément amélioré l'expérience du public »

 

Chacun d'eux produit une luminosité de 17 000 lumens et un taux de contraste de 10 000/1. Comme les autres projecteurs pour grands espaces de Panasonic, le PT-DW17K2 a un boîtier ultra-compact et offre un grand nombre de fonctionnalités avancées telles que la technologie DIGITAL LINK, un mode portrait et une fonctionnalité de vidéoprojection multi-écran. Pour éviter de décevoir les spectateurs, le DW17K2 est équipé d'un système à quatre lampes pour garantir que le spectacle se poursuivra même en cas de défaillance de l'une d'entre elles.

Doug Cook, chef des opérations du Royal Edinburgh Military Tattoo : « Nos vidéoprojecteurs étaient dépassés, et nous voulions les mettre à niveau pour disposer d'une technologie de pointe. »

« Je demande toujours aux spectateurs ce qu'ils ont aimé dans le spectacle. Et cette année, les réponses ont toutes été dans le même sens grâce aux améliorations que ces vidéoprojecteurs ont apportées aux images. Ceux qui avaient déjà assisté au spectacle ont vu la différence, surtout parce que les images étaient bien plus lumineuses et plus nettes, et que les vidéoprojecteurs émettaient une lumière beaucoup plus intense. Ces appareils ont énormément amélioré l'expérience du public. »

Ce système de vidéoprojection moderne a donné l'opportunité aux experts de mapping vidéo 3D de The Projection Studio d'intégrer des éléments visuels plus complexes dans le show, notamment des séquences géométriques, des montages d'images et des effets de fissuration des pierres, qui ont tous été magnifiquement projetés sur la façade du château.

« C'est probablement la surface la plus difficile sur laquelle j'aie eu à travailler »

 

« Nous avons des chutes d'eau, le Mordor, et même le château en train de se fissurer et d'exploser. C'est donc bien plus captivant de ce côté là », s'enthousiasme Ross Ashton.

La zone de projection de 90 mètres de large couvre les murs du château sur toute leur longueur, tandis que les représentations ont lieu sur l'esplanade située à ses pieds.

Le spectacle, qui fait un peu moins de deux heures au total, présentait quelques difficultés, notamment au niveau de la surface de projection.

« Le château est complètement asymétrique, et plusieurs remparts et murs extérieurs sont situés 60 mètres plus loin que les autres par rapport aux colonnes de projection. C'est probablement la surface la plus difficile sur laquelle j'aie eu à travailler. Elle est sombre et encore plus quand elle est détrempée », ajoute-t-il.