• APPRENTISSAGE ACTIF
    EN SALLE DE CLASSE

Quel avenir pour l’apprentissage collaboratif ?

Auteur : Tony Molloy, directeur du développement commercial – enseignement supérieur

Tony Molloy travaille pour Panasonic et observe au quotidien l’utilisation grandissante des méthodes collaboratives dans l’enseignement supérieur

Les établissement d'enseignement recherchent activement de nouvelles façons de capter l’attention des étudiants, et d’améliorer leur offre pour augmenter la valeur ajoutée des formations. Les étudiants de la génération Z ont grandi entourés par les technologies numériques, et s’attendent à les retrouver dans leur formation universitaire. Face à ce constat, le défi de tout établissement ou université est donc de maintenir l’intérêt des étudiants pour le contenu des cours, et de leur faire identifier les méthodes d’apprentissage qui leur correspondent le mieux.

Depuis quelques années, on observe une véritable transition de l’enseignement passif vers l’enseignement actif. Panasonic a été l’un des premiers à poser les bases technologiques du concept de « classe inversée ». Selon ce concept, les activités pédagogiques traditionnelles doivent être réalisées indépendamment des cours, de façon à consacrer davantage de temps aux discussions et à l’enseignement collaboratif.

Des études prouvent que les étudiants ne mémorisent pas plus de 50 % des informations auditives et visuelles qu’ils reçoivent : seule la moitié du contenu pédagogique est donc intégrée. En échangeant et en participant, les étudiants passent d’un apprentissage passif à un apprentissage actif, et la quantité d’informations retenue augmente de 40 %. Il est envisagé de mettre en place une nouvelle solution, la salle de cours adaptable ou « Scale-up » (Student-Centred Active Learning Environment for Undergraduate Programs),pour remplacer le modèle pédagogique traditionnel et adopter une façon de travailler plus efficace et collaborative.

Qu’est-ce que la salle de cours adaptable ?

La salle de cours adaptable* est un environnement pédagogique physique qui encourage l’apprentissage actif et les interactions : chacune équipée de son propre écran, de petites tables sont placées en périphérie de la pièce et tournées vers un grand espace de projection au centre. Les étudiants résolvent des problèmes ou conçoivent des projets en petits groupes, ce qui laisse au chargé de cours assez de temps pour passer d’un groupe à l’autre, et donner des précisions ou répondre à des questions.

Panasonic a recréé cet environnement à l'ISE 2019. Développée avec des partenaires tiers, la technologie pour salle de cours adaptable utilise deux projecteurs laser 12 000 lumens (PT-RZ120) aux bords fusionnés pour créer la zone de projection principale, ainsi que des écrans tactiles interactifs et des caméras PTZ en direct connectés via un simple câble LAN. Sur demande du chargé de cours, les contenus des cours peuvent être projetés à partir des petits écrans vers le projecteur principal, et enregistrés pour permettre aux étudiants d’y accéder plus tard et de consolider leurs acquis.

Une fois synchronisés avec un réseau, les contenus peuvent être contrôlés à distance et en temps réel, offrant une flexibilité accrue et permettant de partager des travaux d’étudiants sur grand écran et d’initier des discussions de groupe.

*ou « Scale-up », Student Centred Active Learning Environment with Upside-down Pedagogies

Apprentissage collaboratif ou individuel ?

Face à la hausse du coût des formations, les étudiants s’interrogent (à juste titre) sur la valeur ajoutée de l’enseignement qu’ils reçoivent. Dans les cours traditionnels, le contenu pédagogique est transmis aux étudiants, qui complètent ensuite leurs éventuelles lacunes : ce modèle semble dépassé dans le monde d’aujourd’hui, et la multitude de sources d’information disponibles remet en question la pertinence d’un apprentissage unilatéral. La salle de cours adaptable remplace l’environnement pédagogique traditionnel par une expérience d’apprentissage dynamique et collaborative.

Ce modèle dépend largement de l’échange de connaissances et les travaux de groupe pour favoriser une meilleure compréhension. Les avantages de l’apprentissage collaboratif sont de plus en plus reconnus par les éducateurs : des études prouvent qu’il améliore la résolution de problèmes, incite les étudiants à penser en autonomie et développe leur esprit critique. La qualité de l’apprentissage et des compétences individuelles s’en trouvent donc améliorées.

Reste à savoir si l’apprentissage collaboratif et l’échange de connaissances pourra un jour remplacer totalement les cours traditionnels... Mais il est certain que cette nouvelle pédagogie est plus susceptible d’être adoptée si elle est appliquée à grande échelle et soutenue par des technologies comme celles de la salle de cours adaptable.

Pour en savoir davantage sur la salle de cours adaptable, consultez la page suivante : https://business.panasonic.eu/ISE2019/scale-up-classroom​