• DES EXPÉRIENCES AXÉES
    SUR LES TECHNOLOGIES NUMÉRIQUES

Les expériences axées sur les technologies numériques sont-elles devenues le nouveau visage du marché du divertissement ?

Auteur : Ben Moors, Project sales manager Bénélux, Visual Solutions

Pour laisser aux spectateurs des souvenirs mémorables, rien de tel qu’une immersion dans un environnement interactif de lumières, de sons et d’images, plutôt que de leur demander de lire ou de créer une histoire par eux-mêmes. Le marché des « expériences de divertissement » est en pleine expansion ; La génération des millenials ne s’intéresse plus aux biens matériels, préférant investir dans des expériences de vie. Mais comment les technologies sont-elles utilisées dans le secteur du divertissement ? Et pour combien de temps encore ces expériences continueront-elles d’attirer l’attention des visiteurs ?

L’intégration des technologies pour créer un environnement immersif a fait souffler un vent de nouveauté sur le secteur du divertissement. Les spectateurs deviennent acteurs et s’intéressent désormais aux films en 4D, aux expériences de simulation virtuelle et aux jeux de réalité augmentée. Aujourd’hui, même les cuisinistes les plus modestes vous permettent d’effectuer une visite virtuelle de votre intérieur et de votre future cuisine.

Ce type d’innovation technologique crée un environnement unique à forte valeur ajoutée. Les possibilités sont nombreuses, avec notamment des contenus mobiles, voire des projections holographiques en taille réelle. Et puisque ces innovations sont désormais bien plus faciles à mettre en œuvre qu’il y a cinq ans, leur coût de production ne cesse de chuter tandis que leur qualité ne cesse d’augmenter : elles sont donc plus accessibles aux petites entreprises, et deviennent une partie intégrante du marché traditionnel.

Quels changements sur le marché ?

En 2017, Panasonic a collaboré avec le parc d’attractions Comics Station à Anvers pour proposer une expérience technologique aux visiteurs, et leur faire redécouvrir de célèbres personnages de bandes dessinées belges. Comics Station a installé 90 écrans et 20 projecteurs laser en vue de créer un parcours interactif pour ses visiteurs. Ces évolutions technologiques permettent de redonner vie aux attractions à fréquentation modeste, qui ont du mal à faire concurrence aux grands parcs d’attraction.

Les expériences axées sur les technologies numériques sont également utiles pour les musées, qui s’efforcent d’attirer un public jeune vers la culture et l’histoire à l’ère du numérique. Aux Pays-Bas, par exemple, le Rijksmuseum d’Amsterdam propose aux visiteurs de découvrir une vingtaine d’œuvres avec des applications incluant une visite multimédia des lieux. Grâce à des clips vidéo et des interviews des musiciens, les œuvres prennent vie. 275 000 œuvres sont désormais en ligne et disponibles au téléchargement ; le Rijksmuseum espère parvenir à une numérisation totale de toute sa collection, soit un million d’œuvres, pour permettre aux visiteurs de vivre une expérience inédite pendant leur visite. Par conséquent, la fréquentation est en constante augmentation dans le musée, qui vient de franchir le cap des deux millions de visiteurs par an.

Le marché de « l’expérientiel » est en plein essor : selon les prévisions des économistes, des milliards d’euros vont être investis pour poursuivre le développement des expériences numériques. Des commerces de détail aux fabricants automobiles, tous les professionnels se lancent ; cette tendance devrait continuer à s’accentuer à mesure que les entreprises cherchent à offrir de nouvelles expériences à leurs clients pour rester compétitives.

Comment créer ce type d’expériences ?

De nombreuses organisations commencent seulement à découvrir comment intégrer des expériences numériques dans leurs prestations de services classiques. La recette du succès repose sur plusieurs ingrédients : les contenus visuels, la diffusion, les télécommunications, les lumières, le son et le design.

Les équipements utilisés pour créer une expérience doivent être fiables et performants. Les projecteurs et écrans Panasonic affichent jusqu’à 20 000 heures de fonctionnement sans maintenance, ce qui élimine une grande part de risque pour les applications expérientielles.

Les expériences doivent être bien conçues et bien pensées, mais aussi être adaptées au marché cible. Il faut donc un prestataire dont l’expertise couvre toute la conception de l’environnement technologique. La fragmentation des outils et technologies ralentirait l’avancement du projet et occasionnerait un grand manque de fiabilité, avec à la clé un risque d’échec accru, des coûts élevés et une atteinte potentielle à la réputation de l’entreprise.

Quelles autres opportunités pour les expériences axées sur les technologies numériques ?

Dans le secteur éducatif et le monde de l'entreprise, l’apprentissage peut être enrichi par des expériences axées sur les technologies numériques, afin de rendre les étudiants et les employés plus impliqués et d’améliorer la rétention de l’information. Des études montrent que l’enseignement actif est plus efficace que l’enseignement passif, et soulignent l’importance des contenus expérientiels. L’apprentissage numérique peut venir compléter, voire remplacer, les cours présentiels. La projection holographique est l’une des dernières innovations à avoir progressivement intégré le secteur de l’enseignement. Les hologrammes sont créés à partir d’un flux d’images issu d’un studio à distance, et projetés et visionnés à divers emplacements géographiques dans le monde. Ils permettent aux intervenants de discuter en temps réel avec les participants, de prendre en compte les réactions du public et de répondre à des questions par l’intermédiaire d’une interface Camera Link, comme s’ils se trouvaient dans la même pièce. Outre leur intérêt financier, les hologrammes peuvent améliorer l’expérience du public et permettent à l’intervenant et aux participants d’interagir de façon bien plus interactive qu’en vidéoconférence.

À mesure que leur qualité augmente et que leur coût diminue, les expériences axées sur les technologies numériques devraient continuer à se développer. Et si demain, les expériences immersives devenaient aussi répandues qu’une connexion Wi-Fi ou une billetterie mobile dans les musées ou les parcs d’attraction ?

Le livre blanc Panasonic Technologies numériques : des expériences au service des organisations peut être téléchargé à l’adresse suivante : https://business.panasonic.fr/systemes-visuels/whitepapers