• La Nature dans toute sa splendeur à la Fondation Cartier

La Nature dans toute sa splendeur à la Fondation Cartier

Panasonic Visual Systems aide à créer « Le Grand Orchestre des Animaux » à la Fondation Cartier Pour L'Art Contemporain, à Paris

Située dans un bâtiment en verre moderne et aérien dans le 14e arrondissement de Paris, la Fondation Cartier est un centre d'art contemporain abritant 1100 m² d'espaces d'exposition. Le musée s'ouvre à toutes les formes d'art contemporain et accueille aussi bien des artistes débutants que confirmés, en organisant en moyenne trois expositions par an. 

« Le Grand Orchestre des Animaux » est la toute nouvelle exposition du musée. Elle s'inspire de l'œuvre de Bernie Krause, musicien et bioacousticien américain, qui s'est passionné pour l'univers sonore du monde sauvage et la biophonie.

Bernie Krause a parcouru la Terre entière pour enregistrer et étudier le paysage sonore en pleine nature, non seulement séduit par sa beauté et sa diversité, mais aussi pour observer l'évolution de la biodiversité et des habitats naturels sauvages à une époque de changements rapides. L'œuvre de Bernie Krause peut aussi être considérée comme un travail d'archivage d'un monde qui disparaît lentement, réduit au silence par le vacarme et l'impact environnemental des activités humaines.

Bien qu'habitée par le travail sonore de Bernie Krause, l'exposition fait la part belle aux œuvres visuelles d'artistes issus des quatre coins du monde, et a créé pour les visiteurs un « double orchestre entrelacé » qui conjugue les dimensions sonores et visuelles.

L'une des pièces maîtresses est « White Tone », le dessin de 18 mètres de long de l'artiste chinois Cai Guo-Qiang, réalisé avec de la poudre pyrotechnique mise à feu sur de grandes feuilles de papier. Les traces de brûlure et de fumée ont composé un paysage d'animaux sauvages de toutes espèces réunis autour d'un point d'eau, dans un style évoquant les peintures rupestres préhistoriques.

La technologie audiovisuelle de Panasonic est utilisée pour créer des diaporamas et des projections captivantes aux côtés de photographies plus classiques et de peintures sur toile.  

Dans l'espace central de l'exposition, huit écrans professionnels haute luminosité de Panasonic (cinq TH-49LF80 Full HD et trois TH-84LQ70 4K) présentent l'œuvre du photographe japonais Manabu Miyazaki et la collection vidéo du Cornell Lab of Ornithology. Manabu Miyazaki utilise des pièges photographiques pour capturer des scènes fantastiques, proches de la nature. Exposées pour la première fois en dehors du Japon, ces photographies donnent à voir des animaux sauvages qui partagent le même environnement que les humains en ultra haute résolution grâce aux écrans 4K de 84" de Panasonic.

« La 4K était essentielle, car les photographies de Manabu Miyazaki ont une définition incroyable, et beaucoup de détails peuvent uniquement être appréciés en haute résolution », explique Thomas Delamarre, commissaire de l'exposition. 

« Nous souhaitions également essayer les nouveaux dispositifs de vidéoprojection laser, et le résultat est excellent »

Pour présenter la collection vidéo d'oiseaux de Nouvelle-Guinée et d'Australie du Cornell Lab, le musée voulait que les visiteurs aient l'impression de regarder des photographies ou des peintures plutôt qu'un programme télévisé. Le cadre fin des écrans permet à l'œuvre de rester centrale, tandis que le traitement mat du TH-49LF80 évite au public d'être distrait par les reflets lumineux, offrant une expérience visuelle optimale.

Un affichage difficile

« Le problème avec un espace en verre, c'est qu'il est toujours difficile d'utiliser des vidéos et des images en mouvement à la lumière du jour. Mais je pense aussi que ce type d'espace permet de donner vie aux œuvres présentées. Quoi qu'il en soit, nous devions trouver les bons écrans pour représenter fidèlement ce que nous voulions exposer », ajoute Thomas Delamarre.

Plusieurs produits de vidéoprojection Panasonic sont également utilisés dans une installation du collectif artistique anglais United Visual Artists, sans doute mieux connu pour ses collaborations avec le groupe Massive Attack. Le collectif a créé sept représentations de paysages sonores de Bernie Krause enregistrés au Canada, aux États-Unis, au Brésil, en République centrafricaine, au Zimbabwe et sous l'océan. Un film de Raymond Depardon et Claudine Nougaret, dans lequel Bernie Krause décrit son travail, est également présenté.

Dès le départ, UVA souhaitait utiliser des équipements Panasonic, qui leur étaient familiers et avec lesquels ils avaient déjà eu plusieurs expériences positives. Le collectif a demandé l'aide de Panasonic pour choisir les équipements correspondant à leurs besoins – un fonctionnement extrêmement silencieux et une reproduction des couleurs exceptionnelle.

« Nous avions besoin d'une vidéoprojection continue, fluide et silencieuse »

Panasonic leur a conseillé d'utiliser sept vidéoprojecteurs PT-DZ780 pour projeter une image envoûtante de 40 m sur trois murs à l'aide de la fonctionnalité de fusion des bords. 

Un serveur multimédia D3 est utilisé pour créer et projeter les images en temps réel à mesure que les paysages sonores sont reproduits, créant une expérience incroyablement immersive grâce à l'excellente reproduction des couleurs et à la luminosité élevée des vidéoprojecteurs PT-DZ780.

Camille Chenet, Responsable de production des expositions : « Nous avions besoin d'une vidéoprojection continue, fluide et silencieuse pour ne pas affecter les paysages sonores. Comme nous étions limités par la quantité d'équipements que nous pouvions suspendre au plafond, nous voulions que les vidéoprojecteurs ne soient pas trop lourds. Nous souhaitions essayer les nouveaux vidéoprojecteurs laser, mais avons finalement décidé d'utiliser des appareils classiques qui, selon nous, s'adaptent mieux aux installations de musées. »

« Le Grand Orchestre des Animaux » est programmé jusque janvier 2017. Pour plus d'informations, rendez-vous sur : http://fondation.cartier.com