ET LA LUMIÈRE FUT.

The Projection Studio installe des projecteurs 17 000 lumens pour créer des projections éblouissantes à la cathédrale d’York

Les projecteurs Panasonic nous donnent une vraie liberté créative, en nous permettant de nous concentrer sur l’œuvre. Nous avons besoin d’un équipement totalement fiable et performant.

Karen Monid, artiste audio, The Projection Studio

Date – Jun 2018
Client – Cathédrale d’York
Location – York
Produits fournis – PT-DW17K2
Défi

Comment projeter des images sur tout l’intérieur de la cathédrale d’York, tout en gardant de l’espace pour les visiteurs

Solution

En tirant parti du matériel de projection Panasonic, la cathédrale d’York a maximisé la luminosité des images tout en minimisant l’espace occupé au sol par les racks de projection


Ces dix dernières années, plus de 18 millions de livres sterling ont été investis dans la restauration des vitraux de la cathédrale d’York, dont la beauté centenaire attire des milliers de visiteurs par an. 

Les parties les plus anciennes de l’édifice datent de 1225 : pour rassembler les sommes nécessaires à la préservation de ce patrimoine, les équipes de gestion de la cathédrale gothique se consacrent à plein temps aux collectes de fonds.

En juin 2018, le York Minster Fund a commandé une installation sonore et vidéo, pour servir de point d’orgue au dîner de charité The Northern Lights Dinner .

« C’était extraordinaire de voir le dragon prendre vie et cracher du feu. »  

Dans le cadre d’une campagne de quatre ans pour la création d’un fonds de dotation consacré à la protection et la restauration des vitraux historiques de la cathédrale, les artistes Ross Ashton et Karen Monid ont été invités à mettre au point un projet sonore et visuel immersif et magnifiquement complexe, appelé « Northern Lights ». Ross et Karen travaillent pour The Projection Studio, et sont reconnus dans le monde entier pour leurs projections artistiques et leurs œuvres sonores. Leur style, centré sur la « performance-installation » mixte, s’est développé au fil d’une série de projets innovants réalisés sur des sites variés.


En 2010, ils avaient déjà travaillé sur la cathédrale avec « Rose », une autre œuvre spectaculaire centrée sur sa magnifique rosace. Ils ont également participé au festival « Illuminating York » en 2008 et en 2013.

« La ville d’York a joué un rôle important dans notre travail, en nous donnant la liberté de créer plusieurs œuvres majeures. Nous sommes ravis d’y revenir, cette fois pour une projection à l’intérieur de la cathédrale », déclare Ross Ashton, Directeur artistique chez The Projection Studio. D’une durée de 10 minutes, l’œuvre finale a pu être admirée par les 700 invités présents au dîner de charité Northern Lights .

Les deux jours suivants, la cathédrale a été ouverte au public après le coucher du soleil pour admirer la performance, attirant près de 3 300 spectateurs.

« En mettant en valeur un bâtiment historique avec des technologies modernes, nous incitons le public à venir le découvrir. »

Inspirés par les détails complexes des vitraux, les artistes les ont agrandi pour créer un fort impact visuel sur le bâtiment. Cristopher Norton fait partie d'un groupe consultatif sur les vitraux de la cathédrale à l’université d’York.

Il a été conquis par le spectacle lumineux : « Je travaille sur ces vitraux depuis dix ans, et je connais leurs images dans les moindres détails. C’était extraordinaire de voir le dragon prendre vie et cracher du feu. »

Images ©The Projection Studio


Pour Neil Sanderson, Directeur du York Minster Fund, « Les personnes qui visitent une cathédrale ont souvent tendance à diriger leur regard vers le bas, ou vers les édifices autour de la nef, mais nous voulions qu’ils regardent les vitraux, qu’ils s’intéressent au plafond. En mettant en valeur un bâtiment historique avec des technologies modernes, nous incitons le public à venir le découvrir. »

Les images projetées recouvraient toute la voute de la nef (65 x 20 m) ainsi que le mur occidental.

« Nous avons été complètement dépassés par l’enthousiasme et les réactions suscitées par l’œuvre. »

« Ce bâtiment est tellement emblématique, avec un patrimoine tellement riche... C’était un honneur de donner vie à ce spectacle lumineux, dans un cadre totalement inédit », s’enthousiasme Karen Monid, artiste sonore pour The Projection Studio.

Ross a utilisé huit projecteurs à bords fusionnés pour obtenir les images du plafond, et trois autres pour le mur du fond, en optant exclusivement pour le modèle PT-DW17K 17 000 lumens Panasonic.


« Les projecteurs Panasonic nous donnent une vraie liberté créative, en nous permettant de nous concentrer sur l’œuvre. Nous avons besoin d’un équipement totalement fiable et performant », ajoute Karen. Ross a conçu une station d’accueil personnalisée pour les projecteurs de la nef, permettant de les orienter à 15° de la verticale, presque directement sur le plafond. Les trois projecteurs du mur occidental ont été montés sur une structure construite sous l’orgue, de l’autre côté de la nef. Le profil compact du PT-DW17 en fait le projecteur idéal pour ce type d’application, avec un faible encombrement au sol et un espace maximisé pour les visiteurs. Le mapping complet de la projection mapping a été réalisé sur le logiciel Watchout de Dataton, avec une programmation de Richard Kenyon.

« Nous étions très satisfaits du spectacle que nous avions conçu, et nous étions relativement confiants quant à sa réception par le public », se souvient Ross. « Mais nous avons été complètement dépassés par l’enthousiasme et les réactions suscitées par l’œuvre ; les visiteurs étaient ravis de redécouvrir un bâtiment emblématique sous un nouvel éclairage. » Neil Sanderson ajoute : « Le spectacle « The Northern Lights » est allé bien au-delà de nos espérances. Les images projetées, la voix off et la musique se complétaient parfaitement dans l’espace caverneux de la cathédrale ; en s’inspirant de l’imagerie des vitraux médiévaux, l’installation a fait découvrir à un public non-initié les vérités éternelles qu’ils recèlent. L’affluence et les réactions des spectateurs sont la preuve, s’il en est besoin, de la qualité du travail de Ross et Karen. »

Images © Ravage Productions