Acteurs de la supply chain : inspirez-vous des géants de l’e-commerce avant qu’il ne soit trop tard

Savez-vous quel est le jour de l’année où les gens achètent le plus ? Si vous êtes comme moi, vous  pensez surement au « Black Friday » ou au « Cyber Monday »…


Selon le Financial Times, il s’agit plutôt du «  Singles Day » en Chine. Cette année plus de 25 milliard de dollars ont été dépensés sur Alibaba, avec 777 millions de colis expédiés lors de ce qui est devenu le jour de consommation le plus important de l’année pour le commerce de détail. 


La croissance vertigineuse des dépenses des consommateurs s’accompagne d’une demande de livraisons plus importante que jamais. Alors que l’e-commerce poursuit son développement rapide, le secteur de la logistique devrait accompagner cette évolution. Mais que se passe-t-il quand un seul secteur mène la course avec une longueur d’avance ? Les géants de l’e-commerce comme Amazon et Alibaba sont des « titans » technologiques qui révolutionnent les pratiques traditionnelles du monde du retail et de la supply chain.  En tant que marques fortes reconnues du grand public, disposant de moyens  colossaux, ils sont bien placés pour bouleverser l’éco système du « click » jusqu’à la livraison à domicile.


En septembre Alibaba Group a annoncé qu’il prenait le contrôle majoritaire de Cainiao Smart Logistics Network. En investissant 15 milliard de dollars sur les cinq prochaines années, l’entreprise espère « construire le réseau logistique le plus efficace de Chine et du monde ». En prenant à son compte la logistique et la chaine d’approvisionnement, Alibaba défie les sociétés de livraison en utilisant ses propres technologies et sa propre infrastructure pour répondre aux attentes du plus grand nombre. 


Bien sûr, toutes les entreprises ne sont pas Alibaba, mais si il veut rester dans la partie, le secteur de la logistique va devoir s’adapter. La plupart des acteurs de la logistiques répondent aux attentes toujours plus nombreuses des consommateurs, mais compte tenu de la rapidité avec laquelle le public a adopté le digital, il se doivent d’innover pour continuer à aller de l’avant. Les grand gagnants du secteur seront ceux qui comprennent comment exploiter au maximum les nouvelles technologies, et les appliquer à leur business. 


Les investissements technologiques à long-terme sont difficiles à accepter dans un secteur aussi dynamique. C’est pourquoi de nombreux opérateurs logistiques qui opèrent encore sur des systèmes manuels s’intéressent à présent à des systèmes et plateformes dans le cloud qui leur permettent d’être plus flexibles et évolutifs. D’autres solutions permettent de digitaliser les tâches quotidiennes et améliorer la gestion des opérations, : l’entrepôt intelligent et le traking sécurisé, le stockage d’énergie et l’analyse vidéo. Compte tenu de la rapidité des changements et de la compétitivité du secteur, ces solutions technologiques évolutives et à la demande peuvent vraiment aider des entreprises qui ne veulent avoir investissement initial important en matière d’IT, notamment les plus petits prestataires logistiques.


Après le déploiement d’une infrastructure plus flexible et moins couteuse, il est essentiel d’acquérir une certaine connaissance des systèmes et d’en faire le meilleur usage possible. Selon une étude publiée par PwC, 90% des experts en logistique estiment que l’analyse des données sera plus essentielle dans la logistique et les transports que dans tout autre domaine. La question est : le secteur dispose-t-il des connaissances nécessaires pour appliquer et utiliser ces outils ? Cette question semble définir le cœur du problème alors que cette même étude révèle que seulement 28% des répondants ont déclaré que leur entreprise était « avancée » dans leur connaissance du digital. En outre, une personne sur deux avance que le manque de culture du digital et de formation était leur principal défi.


Compte tenu de la férocité de la compétition, le secteur de la logistique doit réellement s’engager dans  une stratégie qui lui garantisse un avenir. Sans cela, les différents acteurs vont s’éloigner progressivement des consommateurs qui recherchent des services et technologies connectées, et ainsi favoriser la montée des géants de l’e-commerce – ce qui veut dire moins de choix sur le marché.


Quand il s’agit de changement, il faut toujours un peu de foi et d’ambition. Comme la plupart des entreprises ne planifient généralement qu’à 12 mois il est difficile de maintenir la confiance et la volonté nécessaires pour réaliser de tels investissements. Quoi qu’il en soit en décidant d’investir et d’amener votre business dans le monde du digital, vous vous donnez les moyens d’améliorer votre vision à court-terme et d’assurer la longévité et la pérennité de votre activité. 

 

Ce blog a été posté le 6 février 2018 sur LinkedIn, si vous souhaitez participer à la conversation ou partager, visitez ce lien.