CONÇU DE A À Z POUR DURER

Jon Tucker, Chef de Produit Marketing pour Computer Product Solutions (CPS)

En matière d’équipement professionnel de précision, il est logique de construire des relations qui s’inscrivent dans la durée et puissent affronter le calme comme la tempête ou encore survivre aux rigueurs du monde du travail.

VOUS RAPPROCHER DE PANASONIC BUSINESS : UN INVESTISSEMENT JUDICIEUX

L’actualité récente faisant état de terminaux mobiles qui prennent feu et d’appareils durcis non étanches m’a conduit à réfléchir à ce que nous entendons précisément par terminal durci. En réalité, nombreux sont les appareils grand public qui ne sont pas vraiment durcis, contrairement aux allégations de leurs fabricants. Un appareil vraiment durci, c’est bien plus qu’une coque rigide qui protège un matériel informatique. Je pense qu’il doit être durci dès le départ.

ROBUSTES, D’ACCORD, MAIS LE SONT-ILS SUFFISAMMENT ?

Les appareils industriels vraiment durcis sont entièrement conçus pour fonctionner dans les milieux les plus hostiles et extrêmes.

L’ingénierie qui préside à leur conception ne se limite pas au boîtier externe : elle comprend également les composants, les revêtements spéciaux, les colles et autres éléments permettant d’exposer les ordinateurs à une humidité, une poussière, des températures, des vibrations et des chocs extrêmes. Ces types de produits sont généralement fabriqués à des fins d’utilisation sur terrain dangereux ou présentant un risque d’explosion. Ils font donc l’objet de tests de résistance dans de tels milieux.

En outre, ces appareils contiennent des composants entièrement durcis et sont testés par des spécialistes. Ils doivent satisfaire voire excéder les normes militaires. Ces examens rigoureux permettent de s’assurer que l’on atteint les niveaux de fiabilité informatique et de performance les plus élevés dans les conditions les plus rudes.

REPÉREZ LES DIFFÉRENCES

Même pour les clients les mieux renseignés, il peut être difficile de comprendre les différences entre un ordinateur vraiment durci et un modèle grand public amélioré. Chez Panasonic, nous savons évidemment ce qu’il faut rechercher, parce que cela fait vingt ans que nous concevons des appareils durcis. Cela dit, les composants durcis que les clients désireux d’acquérir un tel appareil doivent rechercher sont assez nombreux. On trouve notamment :

• Les disques durs antivibratoires et les composants à système de flottaison – Les appareils durcis comme le Panasonic Toughbook contiennent des disques durs antivibratoires et une mousse brevetée qui les protège des chutes et des vibrations dans les milieux hostiles. En plus de leur dispositif d’ouverture rapide, ces disques durs sont pourvus d’une enveloppe métallique qui recouvre à la fois la mousse antivibratoire et les disques durs, afin de les protéger lorsqu’ils sont retirés.

• Les caloducs – Le recours aux ventilateurs pour éviter la surchauffe de l’appareil, qui favorise la pénétration de la poussière et de l’humidité, constitue une faille importante. Avec les caloducs, nous n’avons plus besoin de ventilateurs, puisque la chaleur se retrouve éloignée des composants internes sensibles.

• Un boîtier 100 % magnésium – Sur le terrain, le matériel est exposé aux intempéries, ce qui représente souvent une source de complication. Avec les boîtiers en magnésium, les appareils sont protégés des impacts et des pressions à la fois physiques et atmosphériques. Ils résistent ainsi particulièrement bien aux chutes et à la pression exercée. En outre, la poussière et les saletés ont tendance à s’immiscer dans toutes les parties exposées des ordinateurs portables, ce qui peut nuire à la fonctionnalité du clavier et d’autres composants, entravant ainsi votre productivité et votre efficacité. C’est pourquoi les appareils dotés d’un boîtier en magnésium sont protégés de la rigueur des éléments.

• Une technologie LCD de pointe – Dans les environnements difficiles, il est important que vos appareils durcis soient équipés d’écrans anti-reflets. Ainsi, les modèles ultra durcis offrent une excellente visibilité à l’extérieur.

• Une performance mobile multi-cœur – Pour rester fiables dans les situations extrêmes, les appareils vraiment durcis ne se contentent pas d’un seul cœur. En répartissant les tâches entre plusieurs cœurs, l’appareil fonctionne plus rapidement et sa performance s’en trouve optimisée.

• Un clavier étanche – Les ordinateurs portables de terrain sont inévitablement exposés à la pluie, aux liquides renversés et aux éclaboussures. C’est pourquoi ils doivent être capables de résister à tout, de simples gouttelettes d’eau à une immersion totale. Les claviers et autres composants étanches de l’appareil rendent celui-ci hydrorésistant, ce qui est un atout essentiel à prendre en considération au moment d’acheter un appareil durci.

CONSTRUISEZ UNE RELATION À LONG TERME

Contrairement aux appareils grand public auxquels un boîtier renforcé a été ajouté, chaque élément d’un appareil vraiment durci a fait l’objet de tests rigoureux pour vérifier sa résistance dans les conditions les plus rudes. C’est pourquoi il est important que les clients tiennent compte des facteurs décrits précédemment lorsqu’ils envisagent l’achat d’un appareil. S’ils ne le font pas, il pourraient bien finir par constater que la promesse d’un appareil durci ou robuste est infondée. Un faux mouvement, et c’est fini.

 

Pour en savoir plus ou nous contacter, consultez : toughbook.fr