UNE SURVEILLANCE URBAINE À HAUTE VISIBILITÉ

TCA, prestataire de sécurité pour le District Council du North Lanarkshire, utilise les solutions de vidéosurveillance de Panasonic dans les espaces urbains

Le résultat est plus que convaincant. Les autorités régionales ont noté une baisse des incidents criminels et des troubles à l’ordre public dans les tours d’habitation, notamment grâce à la présence de caméras. Et les habitants des quartiers sociaux se sentent plus en sécurité.

Graeme Good, Directeur commercial de TCA

Date – Mar 2018
Client – Town Centre Activities (TCA) Ltd
Location – North Lanarkshire
Défi

Assurer une visibilité totale et continue en surveillance urbaine, même face aux contraintes météorologiques de la saison hivernale (condensation et gouttes d’eau)

Solution

Les caméras de la gamme CCTV de Panasonic requièrent une maintenance réduite : elles sont équipées d’un revêtement Clear Sight et comprennent une technologie de déshumidification pour garantir une visibilité totale


La froideur des hivers écossais représentent un défi de taille pour n’importe quelle technologie. Mais pour les systèmes de surveillance, dont les images servent à sécuriser l’espace urbain, ce défi revêt une importance particulièrement cruciale.

La lourde tâche de sécuriser les rues du North Lanarkshire a été confiée à TCA, une organisation indépendante (dite « ALEO », ou « Arms Length External Organisation ») du North Lanarkshire Council. Il s’agit d’une société anonyme ayant pour mission de fournir des véhicules aux personnes à mobilité réduite à court ou long terme, de promouvoir la régénération et la sécurité urbaines pour le Council et d’autres organisations, majoritairement publiques, dans la division administrative du Lanarkshire.

En l’espace de deux ans, TCA a déployé plus de 300 caméras de vidéosurveillance Panasonic dans le North Lanarkshire, majoritairement mises en place dans 27 tours d’habitation mais de plus en plus utilisées en centre-ville.

L’extérieur de chaque tour est surveillé par deux dômes PTZ, quatre caméras fixes dans les halls d’entrée et un dôme dans chacun des deux ascenseurs. Le dispositif de surveillance comprend également une liaison audio bidirectionelle dans chaque ascenseur.  

« Certains logements sociaux sont connus localement pour leurs taux de criminalité et de délinquance élevés ; le Council a réagi en déployant des caméras, accompagnées par d’autres mesures », explique Graeme Good, Directeur commercial de TCA.

« Nous avons consulté notre intégrateur Scotshield Fire & Security, qui a suggéré d’essayer les caméras dômes de Panasonic en les installant à l'intérieur des bâtiments, dans les ascenseurs et les entrées, et en extérieur, sur les bâtiments eux-même. »


« Le résultat est plus que concluant. Les autorités régionales ont noté une baisse des incidents criminels et des troubles à l’ordre public dans les tours d’habitation, notamment grâce à la présence de caméras. Et les habitants du quartier se sentent plus en sécurité. »

Une solution testée et approuvée

Les performances des caméras dans les immeubles ont convaincu TCA de les installer en centre-ville.

« Nous utilisions majoritairement des caméras à boîtier, ce qui posait un certain nombre de problèmes. Il était facile d’identifier la direction dans laquelle elles étaient orientées, elles étaient plutôt bruyantes, et lorsque les modèles vieillissaient, les pièces détachées étaient de plus en plus coûteuses », ajoute Graeme Good.

« Nous avons donc décidé de les remplacer par des caméras en forme de dôme de Panasonic. Il n’y a pas de comparaison entre l’ancien format SD et la Full HD des nouvelles caméras. Aujourd’hui, nous sommes en mesure d’identifier rétrospectivement les éléments de l’image.

Une caméra placée dans la région de Motherwell a servi à identifier plusieurs véhicules impliqués dans des infractions graves. Nous mettons à la disposition de la police des images et des preuves de qualité : c’est exactement ce qu’il nous fallait. »

Des caméras opérationnelles par tous les temps

Le revêtement ClearSight est une couche de protection invisible qui permet à l’eau de glisser en couche sur la lentille plutôt plutôt que de former des gouttelettes sur la protection de la caméra. Doté d’une fonction d’auto-nettoyage, il utilise l’eau de pluie pour retirer les saletés sans effort.

Le centre de surveillance et de commande TCA à Coatbridge

Panasonic System Solutions contribue à la surveillance urbaine dans le North Lanarkshire


« Sur de nombreux modèles, lorsque la pluie cesse de tomber, le dôme a tendance à se couvrir d’une couche de poussière sur laquelle la caméra finit par faire la mise au point » explique Nikola Graham, Directeur des opérations. « Nous n’avons pas observé ce phénomène avec les caméras Panasonic. D’ailleurs, nous avons réduit de moitié le nombre de visites d’entretien, ce qui nous permet d’économiser près de 50 000 livres par an.

Nous avons testé d’autres modèles par le passé, sans jamais atteindre un tel niveau de performance. Par exemple, une perte d’alimentation provoquait généralement la formation de condensation. Une fois de plus, les caméras Panasonic font exception à la règle.

Il est difficile de chiffrer les bénéfices de cette technologie résistante aux intempéries. Par contrat, nous nous sommes engagés à couvrir l’ensemble de la zone de logements sociaux. À cause des gouttes d’eau, des dépôts et de la condensation, il nous aurait été impossible d’obtenir le niveau de couverture vidéo attendu ; ces contraintes auraient pu nous empêcher de noter un indice essentiel, ou de repérer une personne vulnérable quittant un bâtiment, et aucune excuse n’aurait été tolérable. Nous aurions sans doute été tenus pour responsables, et nous aurions dû expliquer pourquoi nous n’avions pas pris les mesures qui s’imposaient. »

Le défi de la surveillance

Au total, 875 caméras sont surveillées en permanence, avec 300 caméras supplémentaires reliées au système et contrôlées en dehors des heures ouvrées 


si une alarme se déclenche. La salle de contrôle de Coatbridge surveille 21 moniteurs Full HD et analyse des vues rotatives et en rafales.

Les opérateurs reçoivent des éléments prioritaires, comme des alarmes d’ascenseurs.

Réagir vite et bien

Les caméras installées dans les ascenseurs des tours d’habitation permettent à TCA de gérer de façon proactive les problèmes éventuels d’ascenseurs défectueux.

Grâce à la liaison audio bidirectionelle et aux caméras Full HD, les opérateurs du centre de commande du TCA peuvent parler aux personnes bloquées dans les ascenseurs, et alerter l’équipe technique. Depuis l’installation des caméras, un réparateur arrive sur les lieux dans un délai de 20 à 30 minutes.

Nikola Graham, Directeur des opérations de TCA, souligne les avantages de cette technologie : « Le public est méfiant à l’idée d’être surveillé en permanence. Mais les retours des bailleurs sociaux et des résidents sont très positifs.

Un matin, une jeune fille s’est retrouvée bloquée dans l’ascenseur. Elle se rendait à un examen, et elle était très anxieuse à l’idée d’être pénalisée en cas de retard.

Nous avons pris les coordonnées de son école, signalé l’incident, et elle a été autorisée à commencer l’examen en retard.


Par ailleurs, les fausses alertes sont plutôt courantes. Nous avons donc la possibilité de déterminer si notre assistance est réellement requise. »  

Protéger les personnes vulnérables

TCA considère qu’il est de son devoir de protéger les résidents les plus vulnérables, et se sert régulièrement des caméras pour alerter les autorités lorsque des personnes vulnérables quittent les tours d’habitation sans être accompagnées, ou à des horaires inhabituels.

« La police nous a signalé la disparition d’une femme âgée, qui avait été vue en train de monter à bord d’un bus à Glasgow » explique Graeme Good. « En suivant l’itinéraire du véhicule, l’un de nos opérateurs a réussi à identifier cette personne assise à l’avant d’un bus qui traversait le centre de Wishaw. Nous avons alerté les autorités, qui l’ont simplement attendue à l’arrêt suivant. »

Un déploiement en cours

« Certaines de nos caméras sont en service depuis plus de 16 ans, ce qui témoigne du professionnalisme de nos partenaires d’intégration » ajoute Graeme Good. « Chaque fois que nous rencontrons une défaillance, nous évaluons le coût des réparations. Si celui-ci n’est pas rentable, nous poursuivons le déploiement des modèles Panasonic, dont le fonctionnement est irréprochable à ce jour. »