La gamme de caméras PTZ Panasonic fête ses 10 ans

D’une caméra boîtier traditionnelle avec solution de tête robotisée en 1999 à une caméra PTZ révolutionnaire en 2019... Pour célébrer l’anniversaire de la gamme PTZ Panasonic, nous vous proposons de retracer une histoire remplie d’aventures technologiques et d’innovations. 

Kazu Masamura, Responsable de planification produits pour la division Media Entertainment Business, nous fait part de son point de vue :  

« Panasonic produit des caméras et des têtes robotisées depuis de nombreuses années. C’est cette expérience qui nous a permis de développer et de commercialiser un produit associant un objectif, une caméra et une tête robotisée. Au fil des ans, nous n’avons cessé de nous améliorer en prenant en compte les besoins de nos clients pour orienter nos travaux d’innovation, et en repoussant sans cesse nos limites, nous avons conçu de meilleurs produits. Je suis convaincu que la gamme actuelle de caméras robotisées Panasonic repose d’abord et avant tout sur nos échanges ouverts avec nos clients. » 

L’aventure de la gamme de caméras PTZ Panasonic commence en 1999, lorsque Panasonic commercialise pour la première fois une caméra boîtier et sa solution de tête robotisée, avec les modèles AW-E600 et AW-PH300. Ces caméras deviennent incroyablement populaires dans les studios et les amphithéâtres du monde entier, et la demande encourage la marque à poursuivre sa route sur le chemin de l'innovation.

Si les modèles précédents offrent une qualité d’image exceptionnelle, le passage à une solution « touten-un » apparaît comme une évidence pour améliorer les fonctionnalités de la caméra. Cette réflexion mène à la création du modèle AW-HE100, dont les principales fonctions incluent notamment d’excellentes performances panorama/inclinaison et une commande directe RS422, ainsi que des capacités vidéo HD/SD et un design ergonomique. Le succès est au rendez-vous, et la HE100 est la première caméra PTZ intégrée à être utilisée pour le programme de téléréalité Big Brother, tourné en Espagne.

L’étape suivante dans l’histoire de la gamme est la création de petites caméras dômes. En 2009, l’AW-HE100 est commercialisée en version HDMI et HD-SDI, et prend en charge des commandes IP ou série. La technologie PTZ est devenue tout à fait adaptée à la vidéoconférence, comme le montre l’intégration de 17 caméras HE50 et 94 écrans professionnels dans l’Université d’Hawaï pour mettre en place un apprentissage à distance et repousser les contraintes géographiques de l’île.

En 2011, Panasonic décide d’améliorer le modèle HE50 : c’est la naissance de l’AW-HE120, 60 % plus petite et plus légère que la version précédente, avec la même connectivité IP. Désormais équipée d’une nouvelle conception sans ventilateur, la caméra PTZ commence à se diffuser dans plusieurs marchés aux quatre coins du monde, et fait son entrée dans les parlements et les tribunaux, où il est impératif de minimiser le bruit pendant l’enregistrement. Pour répondre à la demande croissante, Panasonic dévoile ensuite le modèle HE120 en version noir et blanc, une particularité qui deviendra courante sur les modèles ultérieurs.

L’AW-HE60 lui succède en 2012. Cette caméra prend en charge les formats vidéo 1080/50p, et innove avec une sortie d’image simultanée et une commande via IP. Ces fonctions contribuent grandement au succès des caméras PTZ, et l’AW-HE60 est utilisée pour tourner des programmes avec équipements fixes, comme les documentaires The Secret Life et la série télévisée primée Education. La caméra sert également à créer des espaces de simulation pour les étudiants infirmiers de deux campus en Australie.

Pour cibler deux marchés distincts, Panasonic dévoile l’AW-HE2, présentée comme une caméra fixe HD à bas coût avec commandes de rotation, d’inclinaison et de zoom par recadrage. Grâce à sa polyvalence et sa haute qualité d’image, elle devient une référence technologique pour les organisations à petit budget. Ainsi, la Huddersfield University installe plus de 250 caméras pour prendre en charge l’enregistrement des cours magistraux.

L’arrivée des modèles AW-HE40 et AW-HE130, imaginés pour perfectionner les caméras HE60 et HE120, marque un nouveau tournant dans l’histoire de la technologie PTZ. Parmi d’autres qualités, ces nouveaux modèles facilitent l’installation des caméras PTZ, avec une prise en charge PoE+ de l’alimentation, des commandes et de la vidéo par un seul câble CAT5.

En 2016, l’AW-UE70 est commercialisée, devenant la première caméra PTZ UHD du marché. Par conséquent, la gamme PTZ s’étend au secteur de l’événementiel en direct : compatible avec les programmes sportifs en direct, elle permet également d’immortaliser le concert Disney’s Broadway Hits en 4K. Disney associe avec succès l’UE70 aux systèmes de caméras pour production live VariCam LT et AK-3000, démontrant ainsi l’excellente qualité d’image de la gamme PTZ.

D’autres développements de produits ont également contribué à placer Panasonic en tête du marché, comme la première caméra PTZ d’extérieur classée IP65 (AW-HR140), ou des partenariats avec KST-Moschkau afin de mettre au point des boîtiers d’extérieur pour les caméras dômes PTZ. Par la suite, une nouvelle mise à jour (disponible en option) rend les modèles PTZ actuels compatibles NDI|HX, ce qui améliore leur offre IP.

Aujourd’hui, le succès des caméras PTZ ne se dément pas, notamment grâce à l’introduction de l’AW-UE150. Le modèle impressionne par ses nombreuses innovations technologiques : première caméra de sa catégorie à offrir des images 4K à une résolution 50/60p, l’AW-UE150 comprend également un angle de vision ultra-large pour une caméra PTZ (75,1 degrés à l’horizontale). Sans oublier des sorties 12G et fibre, avec une compatibilité HLG/BT.2020 en HDR. 

Munenori Miyaji, Responsable de projets de caméras à distance pour la division Media Entertainment Business, explique :

« Lors de la conception des caméras PTZ, nous prenons en compte trois éléments. Avant toute chose, notre objectif est d’offrir une qualité d’image accrue avec une reproduction des couleurs naturelles, pour garantir que les fonctionnalités d’ajustement des couleurs soient comparables à celles de nos caméras de studio. Ensuite, il y a un critère d’ergonomie : la caméra doit permettre des mouvements précis et se déplacer avec fluidité. Enfin, nous souhaitons aider les utilisateurs des systèmes à réduire leurs coûts, en misant sur l’innovation des méthodes de travail : en passant du contrôle série à un contrôle IP, par exemple ; ou en intégrant une solution d’alimentation, de distribution vidéo et de contrôle à câble unique, via une simple connexion CAT5. Il est également possible de prévoir une compatibilité NDI ou fibre pour intégrer de nouvelles fonctionnalités et réduire les besoins en câbles supplémentaires. »  

L’UE150 devient la première caméra PTZ à fonctionner avec le protocole FreeD destiné aux applications de réalité augmentée (AR), et peut donc également être utilisée dans les studios virtuels. Avec ce dernier modèle particulièrement prometteur, et face à une demande croissante, la technologie PTZ ne peut que poursuivre sur sa lancée. Nous attendons avec impatience de découvrir les innovations de demain.