• En direct et en 4k sur la scène des Disney’s Broadway hits

En direct et en 4k sur la scène des Disney’s Broadway hits

Avec les cameras Varicam LT, AK-UC3000 et AW-UE70, les Disney’s Broadway hits brillent de mille feux au Royal Albert Hall à Londres

Un nouveau concert Disney célébrant plus de 20 ans d’époustouflants spectacles de Broadway a fait sa première européenne au Royal Albert Hall de Londres en octobre 2016. Première et unique date en Europe, l’événement Disney’s Broadway Hits a donné à apprécier des musiques tirées de bandes originales primées, comme Aïda, La Belle et la Bête, Mary Poppins, Tarzan, Le Roi Lion, Le Bossu de Notre-Dame ainsi que le répertoire de Disney Theatrical.

Le concert Disney’s Broadway Hits, qui a duré deux heures, a ensuite été diffusé en exclusivité sur la chaîne Sky Arts Network en décembre. Des caméras professionnelles 4K de Panasonic –13 caméras cinématographiques VariCam LT, 2 systèmes de caméras studio AK-UC3000 4K et 5 caméras intégrées rotation/inclinaison/zoom (PTZ) AW-UE70 4K – ont capturé ce spectacle musical qui a ravi des millions d’enfants, de parents et de grands-parents.

La version télévisée de cette première européenne sur la scène mondialement renommée du Royal Albert Hall a été présentée par la star du West End John Barrowman. Le spectacle était assuré par la BBC Concert Orchestra de 75 musiciens et un cortège de célébrités, dont le compositeur Alan Menken, primé huit fois aux Oscars, et des membres de la troupe d’Aladdin au West End, qui ont interprété des chansons tirées d’un nombre incroyable de succès de Disney.

 

« Cet arsenal de caméras a donné vie à ma vision du concert »

 

Les systèmes de caméras 4K de Panasonic, livrées et configurées par la société de location VER London, étaient les pièces maîtresses d’un vaste ensemble d’équipements et étaient contrôlés par une régie mobile FlyPack constituée de routeurs Evertz, d’une commutation Kayenne et de communications Riedel.

Jay Hatcher, directeur de la vidéodiffusion pour Walt Disney Parks and Resorts, a déclaré : « En tant que chef décorateur TV et directeur, mon objectif était d’obtenir un effet cinématique, un produit visuellement éblouissant en adéquation avec la magie de la musique : je ne pense pas que les résultats auraient été aussi spectaculaires sans le concours de Panasonic, notre partenaire pour les caméras ». 

Il a renchéri : « J’étais extrêmement satisfait de la qualité des caméras 4K et de leurs performances, en particulier au vu du nombre d’appareils installés et de l’exigence de diversité des prises de vue et des plans. J’irais même jusqu’à dire que c’est cet arsenal de caméras qui a donné vie à ma vision du concert, car pour chaque plan que j’ai imaginé, Panasonic et VER ont su nous apporter une solution ».

Panasonic et VER ont travaillé main dans la main pour configurer quatre des packs de VariCam LT pour un tournage sur le terrain à l’aide d’une seule caméra ENG.

 

« Cet arsenal de caméras a donné vie à ma vision du concert »

 

Le but étant de filmer le concert sous plusieurs angles de vue et de capturer des plans de l’architecture italianisante historique du lieu, une LT a été placée sur un premier bras de 9 m dans la galerie supérieure et une autre sur un autre bras de 9 m en face de la cour. Deux autres LT ont été installées sur des rehausseurs des deux côtés du plancher, à gauche et à droite. Un chariot Fisher sur le plancher de l’arène a accueilli une autre LT, qui a capturé le spectacle en passant au-dessus des spectateurs. Une autre caméra a été installée dans la loge du deuxième niveau, côté jardin. Pendant la répétition générale, une LT se trouvait sur un chariot directement en face de la scène et une autre était montée sur un Steadicam sur scène pour la capturer en travelling.

John DeMaio, directeur de la photographie du concert, a expliqué que l’agilité de la VariCam LT 4K lui a valu d’être déployée partout dans l’immense Royal Albert Hall. Quant à la caméra à capteur Super 35 d’un poids plume, elle était idéale pour la capture mobile, sur Steadicam, avec un bras, une grue ou un drone, à cardan et d’une manière générale, pour le travail en cinéma direct.

Les deux caméras studio UC3000 étaient placées dans la salle, en direction de la scène, l’une sur un rehausseur au niveau du plancher et l’autre dans la loge du deuxième niveau. L’une des caméras intégrées rotation/inclinaison/zoom UE70 était suspendue sur la scène, tournée vers le public pour la prestation d’Alan Menken (au piano), une autre était placée dans le gril d’éclairage et orientée vers le bas, une autre se trouvait côté cour, une autre dirigée sur le chef d’orchestre et la dernière sur un rail arrière, orientée de manière à capturer un contre-champ de l’orchestre ou un plan large des spectateurs.

 

« Je ne connais pas beaucoup de caméras qui auraient relevé ce défi »

 

John DeMaio a expliqué qu’il a énormément profité de l’innovation emblématique de la VariCam LT, le double ISO natif de 800 et 5 000, ce dernier étant parfait pour les situations très faiblement éclairées. « Le concert a bénéficié d’un éclairage extraordinaire décliné dans la riche palette de couleurs typiques de Disney, mais les lumières étaient limitées du côté des spectateurs, qui approchaient des 5 300, pour ne pas altérer leur expérience visuelle. » « Je ne connais pas beaucoup de caméras qui auraient relevé ce défi avec autant de brio, capturant les effets de l’éclairage somptueux qui changeait à chaque chanson sans perturber le public. » À une sensibilité de 5 000 ISO, la VariCam LT peut capturer des images stupéfiantes alors que la scène est plongée dans l’obscurité, ce dont d’autres caméscopes sont incapables.

Le directeur a ajouté que le concert a été tourné en 4K V-Log pour sa diffusion télévisée. « L’équipe de Panasonic a œuvré en amont pour fournir une LUT pour le spectacle commuté et diffusé en direct sur les grands écrans IMAG de la salle et c’est cette même LUT que nous avons utilisée pour les premières étapes de post-production », a-t-il ajouté. « En ce qui concerne le nuançage des couleurs, nous l’avons légèrement retravaillé des LT aux UC3000 et UE70 et la reproduction générale des couleurs était excellente. »

L’enregistrement externe depuis les UC3000 et UE70 était assuré en ProRes 4444 sur des enregistreurs AJA Ki Pro. Outre ses responsabilités de directeur de la photographie, John DeMaio supervisait aussi la post-production. Le traitement pour la diffusion sur Sky Arts a été réalisé avec Adobe Premiere Pro et la correction chromatique, avec DaVinci Resolve. « Nous avions filmé un master 4K non étalonné en V-Log, donc nous n’avons réalisé tous les effets qu’après la correction chromatique. » « Les détails ont surgi de l’écran et le spectacle s’est retrouvé propulsé à un autre niveau. Pour résumer, nous n’en croyions pas nos yeux. »

Le pack d’objectifs VariCam LT comportait un ensemble d’objectifs Canon Cine-Servo 17-120 mm 4K T2,95 PL, Fujinon 14-35 mm T2,9 Cabrio PL Zoom et Canon CINE-SERVO 50-1 000 mm T5,0-8,9 ; les UC3000 étaient équipées d’un objectif Canon XJ95x8.6B HD DigiSuper 95x et Fujinon XA99x8.4 HD Digi Power.