Quand l’avenir rencontre l’histoire

UNE PROJECTION SPHÉRIQUE DE POINTE DANS LA SALLE DES CONGRÈS DE VARSOVIE GRÂCE AU NOUVEAU PROJECTEUR POUR GRANDS
ÉCRANS PT-DZ21K DE PANASONIC.

« Nous devons créer un effet visuel de pointe des plus impressionnants pour un public on ne peut plus exigeant. » Voilà le briefing des organisateurs de l’International Collegiate Programming Contest, l’équivalent de la coupe du monde des développeurs informatiques, concernant le scénario de la grande cérémonie d’ouverture.


Les meilleurs développeurs logiciels au monde et des représentants des entreprises majeures de l’industrie informatique sont difficiles à impressionner, mais il s’agissait bel et bien du but que s’était fixé l’organisation hôte, l’Université de Varsovie. Avec sa salle des congrès historique, le Palais de la Culture et de la Science de Varsovie est l’un des sites patrimoniaux les plus connus de Pologne et a par conséquent été choisi comme lieu d’accueil avant d’être truffé d’innombrables technologies de pointe, dont font partie les nouveaux projecteurs pour grands écrans PT-DZ21K de Panasonic.

XYZ, l’un des plus grands artistes de Pologne, a créé un spectacle conceptuel qui transforme le site historique de la salle des congrès de Varsovie en une performance futuriste combinant des effets audiovisuels en 2D et en 3D. Pour cela, un système audio d’ambiance a été installé tout autour de l’assemblée des spectateurs ainsi que des milliers d’effets lumineux et plusieurs kilomètres de câbles. Le tout était couronné par plusieurs projections numériques, non seulement sur la scène principale mais aussi sur les deux côtés. La pierre angulaire de cette installation de projection circulaire dans le dôme à plusieurs niveaux de 40 m d’envergure de la salle des congrès afin que le public soit littéralement enveloppé virtuellement par le son et les effets spéciaux.

La projection dans le dôme fut la partie la plus difficile à réaliser et a nécessité l’utilisation de projecteurs haute résolution et haute luminosité au beau milieu de l’assistance. Obtenir l’autorisation de supprimer l’aura historique de la salle des congrès pour la première fois depuis sa création fut la partie facile. Le projecteur placé au centre de la salle devait être un produit compact et puissant afin de réduire le nombre de sièges neutralisés. Douze projecteurs de 20 000 lumens se trouvant parmi les spectateurs, il fallait également que le niveau sonore du projecteur soit minime afin de ne pas gêner les spectateurs. Enfin, il fallait évidemment tenir compte de la taille imposante du plafond et des multiples niveaux de l’architecture, et recourir à une technologie de mappage de pixels, une haute résolution et une luminosité exceptionnelle. D’après XYZ, de l’entreprise de location Wizja, qui a remporté l’appel d’offres pour fournir l’équipement audiovisuel de ce spectacle, il n’existait apparemment aucun projecteur de ce type. Mais ensuite, ils ont découvert le projecteur Panasonic PT-DZ21K à l’ISE d’Amsterdam : il s’agissait d’un projecteur qui combinait toutes les spécifications techniques requises pour cette mission.

Il a donc été décidé d’utiliser le PT-DZ21K malgré une planification difficile étant donné que le produit n’était pas encore disponible sur le marché. Des essais ont été réalisés à l’aide d’échantillons et les spécifications du produit ont été communiquées rapidement afin de préciser le processus de planification jusqu’à ce que 12 machines soient finalement livrées dans la salle juste avant l’événement.

« Il n’existait pas d’alternative au PT-DZ21K pour cet événement », explique Lukasz Nowak, directeur technique chez WIZJA, « car nous avions besoin d’un projecteur à la fois petit et silencieux, dont le fonctionnement serait assuré. Le DZ21K présentait toutes les spécifications requises et son système multilampe fournissait la meilleure garantie contre une panne sèche. En plus, ce produit est très performant et d’une luminosité uniforme, un facteur spécialement important pour des projections à bords fusionnés. Les 20 000 lumens correspondent réellement aux spécifications ANSI. » Plusieurs projections à bords fusionnés, y compris une projection complexe sur le plafond du dôme et un mélange de contenus haute résolution en 2D et en 3D : tout ceci a nécessité un système d’interprétation dernier cri. Les 12 projecteurs Panasonic PT-DZ21K et 6 projecteurs PT-DZ110 équipés de lentilles ETD75LE5 et LE4 ont été alimentés par un flux vidéo via le logiciel Catalyst Media Server et un système VIOSO et AV Stumpfl Wings Platinum provenant de sept ordinateurs Dual Core commutés via un interrupteur Folsom Encode, et était contrôlé sur des écrans Panasonic BT300, pour être finalement projeté au plafond et sur des écrans Tichler Super 3D Silver.

Lorsque le rideau s’est levé pour cette expérience multimédia alliant des contenus vidéo 2D et 3D à un son ambiant, de véritables danseurs et des peintures corporelles fluorescentes sur scène et dans toute la salle, les près de 3 000 spectateurs présents, dont le président polonais, Bronislaw Komorowksi, et le maire de Varsovie, Hanna Gronkiewicz-Waltz, n’étaient pas les seuls impressionnés : les organisateurs de l’Université de Varsovie, qui avaient sélectionné ce concept d’une extrême complexité parmi cinq options proposées pour la cérémonie d’ouverture car il présentait l’histoire et la présence de l’État polonais de façon moderne et tournée vers l’avenir, l'étaient tout autant.