La tablette durcie Toughbook CF-H2 Healthcare de Panasonic au chevet des patients hospitalisés

Une plus grande efficacité aux urgences et une meilleure sécurité des patients

Il y a quelques années, Marcus Larsson, chirurgien à l’hôpital général d’Helsingborg, a lancé un projet ayant pour but de rendre la préparation clinique des médecins et le suivi des patients plus efficaces. Grâce à la tablette Toughbook CF-H2 Healthcare, il a maintenant tous les « dossiers médicaux sur ses genoux » et peut emmener son travail plus facilement et avec plus de souplesse, un avantage dont les patients profitent à leur tour.

Le projet de déployer des tablettes Toughbook CF-H1 de Panasonic à l’hôpital général d’Helsingborg, l’un des plus grands hôpitaux de Scanie au Danemark, a commencé il y a plusieurs années. Marcus explique :

« J’ai été l’un des précurseurs à adopter un agenda électronique pour mon usage personnel et j’ai vu le potentiel que les outils mobiles en ligne pourraient avoir dans ma profession. Imaginez à quel point nos vies professionnelles seraient simplifiées si mes collègues et moi disposions tous d’un assistant clinique personnel (MCA, Medical Clinical Assistant) adapté à notre travail quotidien, connecté à notre système de fichiers centralisé, disponible à tout moment et partout où nous devons exercer notre profession. « En général, il n’y a jamais assez d’ordinateurs ou de postes de travail connectés au système de fichiers. Mais nous sommes nombreux à devoir partager des données et nous perdons beaucoup de temps à rechercher un ordinateur libre, à nous connecter et nous déconnecter. »

Les besoins varient au cours de la journée, et il n’est pas toujours possible de planifier les accès au réseau, car quelque chose peut arriver à tout moment. D’après M. Larsson, les chirurgiens jouent aussi le rôle de consultants.

« On me demande souvent mon avis sur des cas qui ne font pas partie de mes patients. Dans ce genre de situation, il est très utile de pouvoir aller en ligne via une tablette Toughpad. Je peux l’utiliser pour tout : lire le dossier d’un patient pour modifier les prescriptions, renvoyer des patients vers un spécialiste, télécharger des notes pour la journée. »

Les conditions d’utilisation d’un ordinateur dans une clinique sont très strictes. Ils doivent notamment être agréés pour un usage en salle d’opération ou dans le service des rayons X. Pour fonctionner efficacement, l’ordinateur doit être adapté à un travail mobile, pouvoir se connecter facilement dans une plage de fréquences qui n’interfère pas avec les autres équipements médicaux et aussi se conformer à des conditions strictes qui s’appliquent aux environnements stériles.

Responsable informatique à l’hôpital général d’Helsingborg depuis près de trois ans, Bengt Skoog a dirigé le projet d’introduction du Toughbook de Panasonic :

« Notre tâche consiste à parer aux besoins de l’hôpital et à développer des outils et infrastructures informatiques dans toute la Scanie. Il n’est pas facile de se rendre compte des besoins existants au sein de l’organisme et de s’assurer en même temps que les exigences et directives imposées aux diverses activités de la région par le Conseil national suédois de la santé et de la prévoyance sociale, par exemple, sont respectées. L’introduction du Toughbook de Panasonic à l’hôpital général d’Helsingborg fut un projet mené conjointement par les médecins et l’unité de développement de l’hôpital.

Avant de retenir un MCA particulier, sept alternatives différentes ont été testées. L’ordinateur ayant obtenu le meilleur résultat était la tablette Toughbook CF-H1 Healthcare de Panasonic. Il s’agissait du seul ordinateur conforme aux strictes normes d’utilisation dans un milieu médical. L’autonomie de la batterie ainsi que la conception durcie et ergonomique de la tablette ont également pesé dans la balance.

« Depuis, nous sommes passés à la version supérieure, le Toughbook CF-H2 », explique B. Skoog. « Cela nous a permis d’utiliser cet outil dans de nouveaux domaines et d’accélérer nos processus, notamment grâce à des options supplémentaires. Le nouveau modèle propose des fonctions supplémentaires, son écran est plus agréable et son système d’exploitation plus rapide. »

Maintenant qu’il est possible de réaliser plus de tâches directement, sans oublier aucun détail, il perçoit de nouveau avantages et champs d’application. Il s’est avéré très utile lorsque les patients s’amoncelaient aux urgences, par exemple. L’effet s’est fait sentir immédiatement puisque les stations de travail fixes sont souvent occupées par les médecins des urgences. Depuis qu’ils disposent de leurs propres ordinateurs portables, ils peuvent travailler directement au chevet du patient.

« Un flux de travail plus efficace signifie aussi que nous pouvons augmenter le nombre de patients sans mettre en danger leur sécurité », explique B. Skoog.

Étendre les domaines d’utilisation du Toughbook en Scanie

Depuis le déploiement du projet visant à accroître la disponibilité des ordinateurs pour les médecins dans leur environnement clinique, d’autres domaines d’application sont apparus à l’hôpital général d’Helsingborg. Par exemple, depuis l’automne 2011, tous les internes travaillant à l’hôpital entre leurs 6ème et 9ème semestres reçoivent un Toughbook de Panasonic pour leurs études. L’un des objectifs de cette initiative est de compenser le manque d’ordinateurs de bureau. À quoi sert l’ordinateur dans l’enseignement ? Et bien, les étudiants peuvent maintenant télécharger par exemple leurs supports de cours via le Toughbook CF-H2.

« Nous avons aussi constaté des améliorations substantielles et reçu de nombreuses réactions positives lorsque nous avons équipé les infirmières à domicile du service néonatal de l’hôpital. Elles utilisent la tablette Toughbook pour le suivi des visites de prématurés à domicile. », précise le responsable informatique.

Les bénéfices sont clairement visibles lors des visites à domicile quotidiennes. Cette nouvelle méthode de travail permet de gagner du temps. Elle offre une plus grande flexibilité et rend le suivi plus simple, à la fois pour les infirmières et pour les familles, puisque la majeure partie des obligations administratives peuvent maintenant être effectuées directement sur place.

M. Larsson croit que les principaux avantages de la tablette sont sa simplicité, sa souplesse et le gain de temps que cette nouvelle méthode de travail mobile implique. « Du moment que j’ai ma tablette Toughbook avec moi, je n’ai plus besoin de chercher un poste libre. J’ai tous les « dossiers sur mes genoux » et je peux faire mon travail de médecin bien plus efficacement. »