L’Adidas Brand Centre possède le mur de projection le plus long au monde

Au sein du Brand Centre situé au siège social de la grande marque de sport adidas, près de Nuremberg en Allemagne, se trouve le mur de projection le plus long au monde, composé de 25 projecteurs Panasonic qui projettent une image d’une longueur incroyable de 105 m.

Repousser les limites est inhérent à la marque adidas. C’est cet état d’esprit qui circule dans le Brand Centre que l’entreprise utilise pour rencontrer ses clients européens majeurs, présenter ses produits à paraître et mettre en valeur les objectifs de sa stratégie de marque.

Tout commence par le bâtiment

Les travaux du Brand Centre ont commencé en avril 2005, après avoir retenu un architecte à l’issue d’un concours rassemblant 300 cabinets, et 30 millions d’euros ont été investis au cours des douze mois de construction. Le bureau d’architecture viennois sélectionné, Querkraft Architekten, a employé cet argent pour créer un bâtiment innovant conforme aux spécifications principales d’adidas. Stefan Sinnberg, gestionnaire de projets au Brand Centre, se rappelle : « Nous savions quel bâtiment nous voulions pour que nos clients visualisent correctement notre marque. Le bâtiment devait représenter adidas et la marque. Nous utilisons le slogan « form follows function » (la forme suit la fonction), et il a été appliqué au bâtiment. »

La solution était de concevoir la structure de 12 500 m² pour que l’on ait l’impression de se retrouver dans un stade, avec beaucoup de béton, une armature métallique à l’intérieur, des surfaces peintes en noir, beaucoup de vitres et de grandes marches pour figurer les rangées de sièges des arènes sportives.

La surface, tout un art

Indubitablement, le détail original à l’intérieur du bâtiment est le mur de projection qui tranche avec le sol. Mais il s’est transformé en challenge pour les consultants d’IB Duschl qui travaillaient sur les aspects audiovisuels du Brand Centre car, comme l’explique S. Sinnberg, adidas insistait sur le fait que l’image devait être projetée directement sur le mur en béton interne.

« Nous voulions prouver qu’il était possible d’afficher des images sur du béton. Nous nous sommes demandé si nous voulions des images éclatantes comme celles des écrans LCD ou si nous préférions les projeter directement sur le béton, ce qui correspond mieux à notre concept. Nous avons projeté de nombreux événements sur ce mur. Il valait donc la peine de faire les choses ainsi. », explique-t-il.

L’essentiel : une grande luminosité

Le choix s’est porté sur les projecteurs DLP™ à 3 puces Panasonic PT-D7700 en raison de plusieurs facteurs, dont la qualité des images projetées sur cette surface inhabituelle.

Les images sont également dégradées par la quantité importante de lumière qui entre dans la pièce à travers les vitres constituant la paroi extérieure. S. Sinnberg ajoute que la forte luminosité produite par ces appareils était essentielle. Leur robustesse, qui limite la maintenance, a également joué en leur faveur.

Leurs dimensions compactes ont aussi été perçues comme un point positif, et leur coque blanche permettait notamment de les fondre dans la structure métallique du bâtiment.

Faire fonctionner 25 projecteurs si proches les uns des autres aurait éventuellement pu provoquer une gêne à cause du bruit qu’ils produisent lorsqu’ils fonctionnent. Un refroidissement par air aurait été beaucoup trop bruyant, mais, grâce au refroidissement par liquide dont sont équipés les appareils Panasonic, S. Sinnberg affirme qu’ils fonctionnent dans le plus grand silence. Ce système les aide aussi à surmonter la chaleur générée par les longues heures de fonctionnement, qui peuvent s’étaler de 7 h 30 à 19 h, du lundi au vendredi, sans pause.

Chaque projecteur diffuse une image de 4 m de diagonale, qui représente une section de l’image totale créée pour l’intégralité du mur de 105 m. Cette prouesse est rendue possible grâce au logiciel complexe Stumpfl qui divise l’image intégrale et envoie les fragments correspondants à chaque lecteur attribué aux différents projecteurs. Pour chaque saison printemps/été et automne/hiver, adidas produit une vidéo unique de 60 min dont le contenu est lu en boucle.

Flexibilité et contrôle

Le panneau de commande du mur de projection présente le statut de chacun des 25 projecteurs et permet de changer de programme. L’arrière-plan de la vidéo projetée peut alors être modifié pour l’encadrer du nom de la marque et du fameux logo à trois bandes adidas. Ces cadres permettent aussi de diffuser jusqu’à 11 chaînes télévisées, dont CNN et MTV.

S. Sinnberg déclare que, grâce à cette installation audiovisuelle mise en place dans le Brand Centre, il serait possible de montrer un coureur ou un nageur progresser le long du mur, et qu’un tel projet est d’ores et déjà pris en considération pour une concrétisation future. La flexibilité fournie par les projecteurs et le logiciel de contrôle permettent aussi d’utiliser le mur de projection pour des présentations ou pour afficher des messages de bienvenue lors de la visite de clients importants.

Le modèle succédant au PT-D7700 est le PT-DS100.